Vive le terrorisme !

Publié le par Simon Castéran

Vive le terrorisme !

Plus d'un million de personnes marchant dans les rues de France en soutien à Charlie Hebdo. Plus de quarante chefs d'Etat étrangers, et de nombreux responsables politiques de tous bords, sortant de leur écrin doré pour venir faire leur petit tour de piste compassionnel sous les feux des caméras. Une mobilisation sans précédent des rédactions, de Libération au Monde en passant par Radio France, qui prêtent leurs locaux et leurs moyens pour assurer la pérennité du journal satirique. Sans oublier les dons qui affluent de toutes parts, de nouveaux abonnés par milliers, les kiosquiers pillés dans l'hystérie collective et un journal réimprimé à 7 millions d'exemplaires - contre 60.000 habituellement : grâce à l'attentat qui l'a frappé le 7 janvier dernier, Charlie Hebdo vient de réaliser la plus belle opération marketing de ce début d'année. Voire de la décennie.

Alors, bravo Charb, Tignous, Honoré, Cabu et Wolinski ! Bravo, Bernard Maris ! Vous qui craigniez de voir votre cher journal disparaître faute de recettes, le voilà sauvé. On dit merci qui ? Merci le terrorisme !

Allez c'est bon, vous les avez bien eus, vous pouvez revenir.

Quoi, comment ça, « non » ? Dites donc les mecs, c'est pas parce que Charlie Hebdo est désormais riche comme Daech qu'il faut vous planquer dans un paradis fiscal ! Car oui, c'est bien ce qu'est le Paradis. Laurent Léger, votre spécialiste de l'évasion fiscale, sera sûrement d'accord avec moi pour dire que là-haut, votre Eden n'a rien à envier aux paradis fiscaux d'ici-bas, comme les Seychelles ou les îles Caïman : ciel bleu et air pur, délices exotiques servis par un personnel aux petits soins, et surtout, SURTOUT, secret absolu des échanges et aucun agent des impôts – puisque, comme chacun sait, leur place naturelle est en Enfer.

Remarque, je comprends tout à fait que vous n'ayez aucune envie de revenir parmi nous. Car qui échangerait la félicité divine contre ce bordel monstrueux que l'on appelle la Terre ? Personne, à commencer par ces assassins illettrés du Coran, pour qui la mort et la promesse d'un au-delà peuplé de vierges valent mieux que la célébration de la vie et de ses plaisirs. Hélas ! Si seulement ces gens-là avaient le bon goût de ne tuer que leurs semblables... Mais non. Il nous faudra encore vivre avec eux, et périr sous leurs armes.

Terrorisme contre terrorisme

Alors, on fait quoi ? Et si... Et si on se mettait, nous aussi, au terrorisme ?

« Il faut terroriser les terroristes », avait dit un jour l'ancien ministre de l'Intérieur Charles Pasqua. Pas bête, Charlie. Certes, ces propos de comptoir fleurent bon le commercial de chez Ricard que tu fus autrefois, mais y a de l'idée. Dans la guerre que l'intolérance nous a déclaré, il est plus que temps que la peur change de camp. Attention, cependant : pas question de faire comme ces courageux combattants d'Al Qaeda, de Daech ou de Boko Haram qui tuent et mutilent des civils désarmés par milliers, enfants compris. Les écoles incendiées, les villages rasés, les bombes dans les marchés, tout cela est si banal et vulgaire !

Non, le terrorisme que je propose est purement intellectuel : un terrorisme mené non pas à coups d'engins explosifs et de Kalachnikovs, mais de dessins et de mots, éclatant brutalement au milieu des citoyens hébétés dans une explosion de rires et de couleurs. Que tout journal soit une bombe d'intelligence, d'humour et de liberté, soufflant sans distinction l'honnête quidam comme le terroriste patenté ! De la France au Moyen-Orient, des Etats-Unis à l'Indonésie, que les attentats au bon goût et au politiquement correct résonnent dans nos sociétés apeurées ! Mort à l'intégrisme ! Mort aux culs pincés ! Et longue vie à toi, Charlie Hebdo, dont déjà les médias hypocrites floutent et cachent la Une sacrilège comme s'il s'agissait d'une vidéo de propagande de l'Etat islamique... Eh oui, toi aussi désormais, tu es une organisation terroriste ! D'ailleurs, peut-être devrais-tu changer de devise ; plutôt que de t'afficher comme « journal irresponsable », je te propose de reprendre la phrase fameuse de l'empereur Caligula : Oderint, dum metuant. Qu'ils nous haïssent, pourvu qu'ils nous craignent !

Sur ce, je vous laisse, je m'en vais chercher un avocat spécialisé dans les procès pour apologie du terrorisme.

Intelligence âkbar !

Commenter cet article

Momo 18/11/2015 00:22

http://antiintox.canalblog.com/archives/2015/01/09/31280148.html (manif récupérée)
http://antiintox.canalblog.com/archives/2015/01/22/31363009.html (manif détournée)
http://antiintox.canalblog.com/archives/2015/09/13/32619402.html (manif des faux-culs)